ALLOCUTION DE

MONSEIGNEUR SIKULI MELCHISEDECH A L'INAUGURATION DE LA

FONDATION MONSIGNEUR EMMANUEL KATALIKO (FOMEKA)

Messieurs les Autorités politiques, administratives, coutumières et militaires,
Messieurs les Représentants des Confessions religieuses,
Honorables Hommes d'Affaires,
Révérends Abbés, Révérends Pères, Révérendes Sœurs, Révérends Frères,
Messieurs les Membres des corps académiques, scientifiques et administratifs des Institutions primaires, secondaires, supérieures et universitaires,
Messieurs les Médecins et Cadres des Institutions de Santé,
Messieurs les Animateurs des Organisations Non Gouvernementales et de la Société Civile,
Chers frères, sœurs, parents et amis personnels de Monseigneur Emmanuel KATALIKO,
Distingués invités,

Mgr Sikuli

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

04 octobre 2000 - 04 octobre 2002!

Il y a exactement deux ans que cette journée mémorable est devenue non plus seulement un souvenir de Saint François d'Assise selon le calendrier liturgique, mais aussi une journée qui nous fait revivre la présence-absence de Monseigneur Emmanuel Kataliko. Et il va de soi que l'on choisisse ce jour pour l'inauguration officielle de la FONDATION MONSEIGNEUR EMMANUEL KATALIKO, "FOMEKA" en sigle.

D'ores et déjà, je vous souhaite la bienvenue et vous adresse ma profonde gratitude, au nom de tous les amis de Son Excellence Mgr KATALIKO, pour les sacrifices que vous vous êtes imposés et les efforts consentis pour qu'advienne ce moment précieux que nous voulons marquer d'un cachet particulier.
Votre détermination à perpétuer le nom et l'œuvre de Monseigneur Emmanuel KATALIKO, notre grand et éminent Pasteur, s'avère bien marquée et manifeste. Plusieurs foyers à travers le monde entier entendent aussi, avec nous, faire aboutir cette œuvre et la pérenniser.

Mgr Kataliko

En effet, ce mur de soutènement que mon prédécesseur, Monseigneur Emmanuel KATALIKO, avait lui-même si solidement érigé et du haut duquel je prononce ce discours - inaugural de la FOMEKA signifie plus qu'un ouvrage de maçonnerie établi pour soutenir des terres contre des érosions. Il est plutôt assorti d'une signification bien de taille, c'est-à-dire un piédestal sur lequel doit s'édifier fermement le destin de tout un peuple cosmopolite qui, épris de liberté, refuse d'être mis au pied du mur et choisit d'étendre les horizons de ses possibilités, sous l'inspiration de la vision prophético-chrétienne de Monseigneur Emmanuel KATALIKO.
Tel que stipulé au préambule des statuts, Monseigneur Emmanuel KATALIKO "a placé l'homme au centre de son action en tant que titulaire du droit inaliénable à la vie et à un digne épanouissement dans une société qui lui procure la paix, la justice, l'instruction et l'équité" (1).
En fait, la construction d'un mur de soutènement par un Pasteur en exil nous semble, quelle qu'en ait été la visée initiale, moins un jeu du hasard, qu'une expression vive et vibrante de l'espoir et de la confiance d'un visionnaire, et mieux d'un prophète, qui, de façon presque téméraire, annonce un avenir radieux pour le monde enraciné dans la foi en Dieu et en l'homme. Et, en tant qu'Evêque "amoureux du Christ"(2), seul Pasteur et seule force "qui continue à paître son peuple et tient le timon de l'Eglise au milieu des vagues de l'histoire"(3), Monseigneur Emmanuel KATALIKO a consacré sa vie à actualiser cet amour du berger pour son troupeau.
Au-delà de la mémoire de cet édifice symbolique, notre actuel rassemblement se veut un appel lancé à tous ceux qui ont été marqués par l'esprit prophétique de Monseigneur Emmanuel KATALIKO et/ou qui se sentiront entraînés par son témoignage de vie, à unir leurs efforts afin que, pour toujours, cette voix retentisse aux quatre coins du monde : "Duc in altum (= avance au large, va plus loin, ne cède pas au désespoir)". Une façon de traduire en actes, ce que le Christ avait dit à ses disciples au moment où ils tendaient à céder au désespoir : "gardez courage! J'ai vaincu le monde!"(4) .
Ce "Duc in altum" rappelant la devise épiscopale de Monseigneur Emmanuel KATALIKO à qui nous est donné de rendre hommage ce 04 octobre 2002, deuxième anniversaire de son décès, se veut une sollicitation, mieux une invitation à nous engager tous vers l'excellence, vers ce qui élève, en revêtant la nouveauté et l'auréole des valeurs constructives et en détruisant ce que le Pape Jean-Paul II appelle "structures de péché"(5). C'est pourquoi, la FONDATION MONSEIGNEUR EMMANUEL KATALIKO que nous lançons en ce jour, s'assigne pour objectif "de pérenniser la mémoire et les œuvres de ce pasteur, de s'inspirer de sa vision prophétique pour édifier un monde plus humain pour tous et en tout lieu, de créer un espace de dialogue, de partage et de solidarité entre les membres, de promouvoir, comme lui, l'éducation, la culture, la santé et le développement communautaire, de s'engager dans le combat pour la dignité des sujets de droit vulnérables, et de promouvoir les valeurs de paix, de justice sociale, de démocratie et des droits de l'homme"(6).
Un programme si ambitieux et si risqué vers la promotion humaine ou développement appelé à juste à titre par le Pape Paul VI "le nouveau nom de la paix
"(7), devrait faire tache d'huile dans nos sociétés. Et cette influence ne sera possible que si chacun de nous, membres et sympathisants de la Fondation Monseigneur Emmanuel KATALIKO, accepte et accueille sa redynamisation à prendre en mains ses propres responsabilités : dirigeants politiques, hommes d'affaires, sociétés civiles, intellectuels, techniciens, agriculteurs, tous âges et sexes intégrés ; tous mobilisés, sans distinction d'appartenance tribale ou ethnique prenant le risque de la réconciliation tous azimuts et s'évertuant à coopérer pour l'avènement et l'irradiation d'un monde meilleur.
En se déterminant d'exercer ses activités en République Démocratique du Congo et dans le monde entier, la FONDATION MONSEIGNEUR EMMANUEL KATALIKO vise ainsi à contribuer à l'établissement d'une humanité qui mise sur la fraternité sans frontières de "l'Eglise Famille de Dieu"(8) à tous les échelons. Le témoignage de la qualité de vie de ses membres, la dynamique de concentration qu'ils veulent instaurer et l'éthique de l'engagement individuel et collectif dans tous les domaines de leurs actions, en vue de l'édification d'un monde fraternel(9)
, obligent à tirer quelques déductions qu'il sied de proposer à chacun d'entre nous.
Puissent les politiciens se réconcilier et abandonner le jeu des tractations opportunistes pour s'employer, en conformité avec le principe de l'alternance au pouvoir qui accorde la priorité, dans la gestion de la "res publica", à la participation politique qui est l'une des formes les plus nobles de l'engagement au service des autres et du bien commun"(10) .
Puisse le soldat remettre son épée dans le fourreau pour assumer sa digne fonction de véritable "sentinelle de la paix", comme l'a dit si bien le Pape Jean-Paul II lors du Jubilé des Militaires (11).
Puisse l'intellectuel s'engager concrètement dans la construction d'un monde meilleur en articulant savoir-faire et savoir-être, enseignement, recherche, développement et service de la société.
Puisse l'homme d'affaires, sur le marché local et/ou international offrir à la société les biens nécessaires à la provision de tous et fructifier en bon gérant les talents reçus du Seigneur, en favorisant des structures d'économie sociale du marché assainies.
Puisse, enfin, chacun de nous rivaliser de charité et donner le meilleur de lui-même pour le "rendez-vous du donner et du recevoir" planétaire.
Alors seulement, la FONDATION MONSEIGNEUR EMMANUEL KATALIKO, nous intégrera sans beaucoup d'obstacle majeur dans le jeu de la bonne mondialisation.

Messieurs les Autorités politiques, administratives, coutumières et militaires,
Messieurs les Représentants des Confessions religieuses,
Honorables Hommes d'Affaires,
Révérends Abbés, Révérends Pères, Révérendes Sœurs, Révérends Frères,
Messieurs les Membres des corps académiques, scientifiques et administratifs des Institutions primaires, secondaires, supérieures et universitaires,
Messieurs les Médecins et Cadres des Institutions de Santé,
Messieurs les Animateurs des Organisations Non Gouvernementales et de la Société Civile,
Chers frères, sœurs, parents et amis personnels de Monseigneur Emmanuel KATALIKO,
Distingués invités,
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

En concluant cette allocution, je voudrais, en l'étendant à l'auditoire du monde entier que couvrira la FONDATION MONSEIGNEUR EMMANUEL KATALIKO, attirer l'attention sur l'adresse combien percutante des Evêques d'Afrique centrale, en disant : "ce dont nous avons véritablement le plus besoin, c'est la promotion d'une culture de la paix et d'une société marquée par la vérité, la justice, l'équité, le pardon et l'amour. Il s'agit de construire ensemble un Etat de droit dans chacun de nos pays, pour qu'enfin les conditions d'épanouissement de chacun et de tous soient remplies, et que nos pays se mettent définitivement en marche vers le développement intégral et rapide de nos sociétés"(12).
Pour terminer, je lance un vibrant appel à tous les amis de Mgr Emmanuel KATALIKO et à toutes les personnes de bonne volonté à donner le meilleur d'eux-mêmes afin que vive à jamais la FONDATION MONSEIGNEUR EMMANUEL KATALIKO.
Je vous remercie !

Fait à Butembo (Nord Kivu, RDC), vendredi 4 octobre 2002.

Mgr.SIKULI PALUKU Melchisédec Evêque de Butembo-Beni

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

1 Statuts de la Fondation Monseigneur Emmanuel KATALIKO, préambule.
2 Jubilé des Evêques. L'Evêque, serviteur de l'Evangile de Jésus-Christ pour l'espérance du monde. Rome, 6-8 octobre 2000, p. 11.
3 Jubilé des Evêques, p. 9.
4Jn 16, 33.
5 JEAN-PAUL II, Sollicitudo Rei Socialis, Cfr aussi Xème ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU SYNODE DES EVEQUES, L'Evêque, serviteur de l'Evangile de Jésus-Christ pour l'espérance du monde. Message de la cité du Vatican, 19 octobre 2001, Kinshasa, Editions du Secrétariat Général de la CENCO, 2002, n°4
6 Statuts de la Fondation Monseigneur Emmanuel KATALIKO, article 5.
7 PAUL VI, Populorum Progressio, n°76-77.

8 JEAN-PAUL II, Ecclesia in Africa, n° 80-85; CENCO, Nouvelle Evangélisation et catéchèse dans la perspective de l'Eglise Famille de Dieu en Afrique. Instructions, à l'usage des agents de l'Evangélisation et de la Catéchèse en République Démocratique du Congo. KINSHASA, édition du Secrétariat Général du CENCO, 2000, n° 9-34.
9 Statut de la Fondation Monseigneur Emmanuel Kataliko, article 6-7.
10 R. ANTONICH - J.M. MUNARRIZ, La doctrine sociale de l'Eglise, Paris, les Editions du Cerf, 1992, p.104.
11 JEAN-PAUL II, Jubilé des militaires.
12 CONTRIBUTION DE L'EGLISE CATHOLIQUE AU PROCESSUS DE PAIX DANS LA SOUS-REGION DES GRANDS LACS "Recherchons…ce qui contribue à la paix" (Rm 14, 19). Message de la Vième Assemblée Plénière de l'ACEAC aux fidèles catholiques de la sous-région des Grands Lacs et aux hommes de bonne volonté. Kinshasa, Secrétariat Général de la Conférence Episcopale du Congo, 2002, n.11.